The Playa Times a rencontré Denis Jimenez et The Ocean Cleaner-Partie 2

TPT_logo-web2017-318x72-04

Le Sargaboat

Sargaboat harvesting Sargassum Seaweeds on open sea
Sargaboat harvesting Sargassum seaweeds on open sea
Florida Atlantic University Research Professeur, Brian Lapointe / Photos: oceancleaner.org

Rencontre des créateurs du bateau innovant qui combatra le problème des algues marines de la Riviera Maya.

Dans une édition précédente de The Playa Times, je vous présente Denis et Christine Jimenez, habitants de Puerto Morelos. Dans cette édition, ils reviennent avec des informations sur les innovations qui ont été conçues pour éradiquer le problème des algues ici dans la Riviera Maya. Denis et Christine nous disent dans leurs propres mots.

datoNous avons développé le sujet en étroite collaboration avec le spécialiste mondial des algues Sargasses, Brian Lapointe. Il a plus de 35 ans d’expérience dans ce domaine et déclare que «les échouages de sargasses causent des problèmes pour le tourisme et ont également une incidence sur la biodiversité, le cycle biogéochimique et l’habitat de la pêche». Elles peuvent potentiellement former des « zones mortes » (conditions hypoxiques ou anoxiques) des écosystèmes côtiers comme des mangroves.

Enlever les sargasses des plages avec des machines lourdes détruit les nids de tortues de mer et érode les plages. Il supprime aussi involontairement des tonnes de sable. Elles doivent être renblayées pour éviter l’érosion qui détruit le littoral. Le sable est de plus en plus rare, et il y a un véritable trafic illégal. Il devient plus cher que l’or. On l’appelle la guerre du sable. La manière la plus écologique de faire face à l’invasion des sargasses est de les récolter en mer avant qu’elles ne s’échouent et qu’elles meurent sur le rivage. Cela produit du sulfure d’hydrogène, qui est un gaz très dangereux et corrosif.

unnamed-rgbLe Sargaboat

Après plusieurs mois de recherche prenant en compte tous les paramètres, nous avons conçu le Sargaboat et le Sargatrailer. C’est un catamaran innovant équipé d’un tapis roulant et de remorques interchangeables, capables de récolter des déchets flottants et des sargasses en mer. C’est le seul bateau capable de travailler le long d’un filet de blocage spécial qui ne capture pas les animaux marins. Les algues récoltées en mer peuvent être déposées plus loin dans l’océan ou recyclées dans divers domaines. Je pense que le biocarburant est la meilleure solution. Grâce à theoceancleaner.org, nous proposons également une innovation pour recycler les déchets plastiques. Nous prévoyons de lancer la production de récifs artificiels «verts», composés de ce que les spécialistes appellent le «béton vert».

Nous essayons d’introduire la notion d’écologie sur le marché nautique, en construisant un mini-bateau « vert » avec un design innovant, équipé d’un moteur électrique et surtout construit en grande partie avec de la fibre de jute (toile de jute). Un bateau respectueux de l’environnement pour les enfants et les adultes de moins de 1,70m et moins de 70kg , une innovation dans ce domaine.

Lien source The Playa Times :  http://www.theplayatimes.com